L'AGENDA DE LA CULTURE BRETONNE

Français English Breton

Carlos Núñez : le fast & curious breton !

En 2018, lors du festival des Brodeuses, nous avons interviewé Carlos Núñez : on vous invite à redécouvrir son fast & curious typiquement breton ! Et vous, plutôt bombarde ou biniou, crêpe ou galette ?

 

 

Bretagne ou Galice ? 

La Bretagne et la Galice, c’est le même pays mais je pense que la Bretagne c’est la Galice idéale. C’est une Galice bien organisée ! Je pense que la Bretagne, c’est la Galice du futur. 

Bombarde ou Biniou ? 

Real Madrid ou Barcelone ?! Ca joue très bien ensemble, ce sont des instruments qui ont plus de 1000 ans. Tu vois les chants médiévaux, tu trouves déjà des mecs avec la bombarde, avec le biniou, qui faisaient la fête il y a 1000 ans. C’est incroyable ! Les deux sont un symbole de la Bretagne : on a besoin des deux !

Culture bretonne ou Culture tout court ?

Ce qui est génial dans la culture bretonne, comme dans toutes les cultures celtes, c’est que ce sont des connexions. La musique celte, la culture celte, à la fin tout est connecté. Je pense que si quelqu’un est bien breton, il est universel en même temps. 

Musique ou Danse ? 

La danse c’est génial, c’est comme la musique, c’est un moyen d’expression. On a besoin, nous les musiciens, de danseurs et vice-versa. La danse c’est la musique, la musique c’est la danse...les deux !

Musique sur scène ou Album studio ? 

Toujours la scène ! Aujourd’hui si on peut, on enregistre dans des endroits avec une magie spéciale. C’est pour ça que j’ai toujours essayé d’enregistrer sur site. (...) Je pense que la scène a une énergie qui est incomparable. 

Musique celtique ou Musique folk ? 

J’aime bien la musique celtique. La musique celtique est plus ancienne, elle existe depuis des milliers d’années. En Bretagne, il y a un barde en pierre qui date du IIe siècle av. J.C : un barde avec une torque, une lyre, qui est en train de chanter. Waw ! C’est la lyre de Paule. La musique celte déjà...

 

Crêpe ou Galette ?

Il y a des gens qui sont capables de tuer pour les frites, pour le sel...Moi c’est le tout ! Avant, au concert, une vieille dame m’avait dit “Carlos, une crêpe et chocolat-miel, chocolat-miel ! Ca marche”. 

Gaïta ou Flûte ?

Ce sont deux amours. La flûte c’est l’amour platonique, et la gaïta c’est l’amour charnel. C’est l’amour “aristocratique”. On a besoin des deux ! 

Bagad ou Pipe band ? 

Je trouve que dans le Bagadoù, il y a une capacité de mélange, de création incroyable. Je pense que le Bagadoù c’est le Pipe band du futur. Même les Américains sont en train de mettre les bombardes ! 

Bagad Cap Caval ou Bagad Sonerien Bro ? 

Real Madrid ou Atletico de Madrid ou Celta de Vigo ? Non non… On a besoin de tout ! Je sais que Cap Caval, c’est le champion de cette année, c’est incroyable. Les deux frères africains de Cap Caval qui jouent de la bombarde, c’est génial. Ils sont en train de mettre des instruments qui font l’harmonie, c’est un show, un spectacle de voir Cap Caval ! C’est ça qui est génial en Bretagne : tu changes de terroir, c’est une autre musique ! C’est comme avec la nourriture en France… Les Bagad, quelle richesse !

Alan Stivell ou Dan Ar Braz ?

Ce sont des amis, les deux. Stivell, c’est peut-être la personne qui a travaillé le plus dans la connaissance profonde de la musique celte. Et dans ce chemin, il a connu Dan Ar Braz, un type très talentueux avec sa guitare électrique, qui est capable d’en jouer comme si c’était un biniou ! Je trouve ça génial. Il n’y a pas de Dan Ar Braz en Espagne, par exemple. C’est pour ça que quand on veut faire ça, on appelle Dan : “Dan, viens en Espagne avec nous, viens en Galice !” Avec Alan, c’est génial aussi. Alan c’est un druide, et Dan Ar Braz c’est le Carlos Santana de la Bretagne.

Festival Interceltique de Lorient ou Les Brodeuses ?

Le festival interceltique de Lorient, je le connais bien parce que la première fois j’avais 13 ans, c’était une découverte, une sensation de jouer pour les bretons l’été. J’ai la sensation que l’interceltique est très orienté vers l’universel, dans le sens où on trouve des gens qui viennent de tous les pays. Ici, à Pont l’Abbé, c’est la Bretagne d’été mais aussi un petit peu la Bretagne d’hiver. Tous les touristes qui vont à l’interceltique n’arrivent pas jusqu’à Pont l’Abbé. Ce sera mon premier concert à Pont l’Abbé ! Ca fait pas mal d’années pour arriver jusqu’ici... Je suis ravi, je pense que ce soir ca va être génial : c’est connecté avec la Bretagne profonde ! 

 

___________________________________________________________

 

 

Cet été, vous pouvez retrouver Carlos Núñez au Festival Interceltique de Lorient, du 2 au 11 août !

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter